CETA

Inflation, déflation : comment ça marche ?

inflation déflation

Dans l’univers de la finance, il existe divers termes spécifiques souvent assez complexes à comprendre. C’est le cas notamment des concepts d’inflation et de déflation. Voici ce qu’il faut retenir.

L’Inflation : de quoi s’agit-il ?

Lorsque les prix des biens et des services connaissent une hausse généralisée et durable, cette situation correspond alors à l’inflation. En même temps, la monnaie connait également une baisse de son pouvoir d’achat. Cela signifie notamment qu’avec le même montant d’argent, vous pouvez acheter moins de choses qu’a une période précédente.

En France, c’est l’Insee qui mesure l’inflation via l’IPC (Indice des Prix à la Consommation) et l’IPCH (Indice des Prix à la Consommation Harmonisé). Principalement, il existe quatre facteurs qui sont à l’origine de l’inflation : l’inflation par les coûts, l’inflation par la demande, l’inflation importée et l’inflation par excès de création monétaire. Lorsqu’elle se produit, l’idéal pour toute économie est que l’inflation soit la plus modérée possible, en savoir plus sur le site lemanueldelafinance.fr.

La déflation, l’opposé de l’inflation

La déflation correspond à une situation inverse à celle de l’inflation. En effet, on parle ici d’une baisse durable et auto entretenue du niveau général des prix. Mais tout comme l’inflation, la déflation est mesurée en France, à travers l’Indice des Prix à la Consommation Harmonisé (IPCH) de l’Insee.

Ce calcul est effectué sur la base de l’évolution du prix d’un panier de produits que les ménages consomment entre deux périodes. Mais pour que l’on puisse réellement parler de déflation, il est nécessaire que cet indice se maintient à un niveau négatif durant plusieurs trimestres. Les prix des biens et services étant à la baisse, la déflation permet aux ménages de gagner en pouvoir d’achat.